Les Tares Humaines et la Régression Vers l’État de Primate

 

Jean Jacques Rousseau disait : « L’homme naît bon, c’est la société qui le corrompt ». C’est à la fois très vrai et complètement faux.

C’est complètement faux car l’homme n’est jamais isolé durant toute sa vie, tout seul, sans contact avec les autres et donc la société. Il ne doit pas y avoir des masses d’humains qui ont passé leur vie sans absolument aucun contact, et d’ailleurs ce ne sont que ces contacts en société qui font qu’un primate comme nous le sommes à la naissance devient humain, ou inhumain parfois. Ce sont les autres qui nous font, il n’y a qu’à demander à Laborit, il va vous expliquer ça très bien.

Donc, le primate évolue en contact avec la société, et c’est là que ça se gâte.

L’argent, le pouvoir, la religion et la politique corrompt l’humain qui est alors capable des pires choses. Domination, vol, œillères et connerie tous azimuts. J’insiste, de concert avec Laborit. Sans interactions avec la société nous ne sommes que des grands singes. D’ailleurs, et c’est l’objet d’un autre débat, la matrice de la société change, moulée par les dominants, avec l’objectif très clair de nous tirer en arrière et de nous faire perdre des centaines d’années d’évolution. Pas pour tous, mais pour la masse désorganisée. Et je réitère ma prédiction : Les êtres humains vont se scinder progressivement en deux groupes, les humains plus accomplis en progression vers l’état avancé que le Créateur a voulu, et les semblants d’humains ramenés à l’état de primates.

On va prendre un exemple. Un commentateur, le dénommé Annus Horribilis, tout un programme et ça en dit déjà long sur le personnage, m’écrit récemment un brûlot car moi, qu’il croyait au-dessus des partis, car je défends Philippot et je pense que Madame le Pen a l’étoffe d’une Présidente de la République. Lui ne me pardonne pas de toute évidence de conchier Asselineau. Du coup ce commentateur m’accuse violemment d’être un faux-nez du système et des oligarques et déclare s’être laissé berner par mon discours. Il tire même la sonnette d’alarme des fois que ça vous aurait échappé.

Dans son cas c’est la politique qui a corrompu ce qu’il lui reste de neurones et si vous le poussez un peu il me déclarera pédophile, criminel en série et peut-être même extra-terrestre, agent de Moscou puisque je parle la langue et de Pékin puisque ma femme est Chinoise. Ça me rappelle l’histoire de Dieu qui dit à Bill Clinton : « J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle, la bonne c’est que je t’ai donné un cerveau pour raisonner brillamment, la mauvaise c’est que je t’ai aussi donné un sexe et ça va bloquer totalement les capacités de ton cerveau ».

C’est pareil avec la religion et la politique.

Ça bloque les cerveaux. Ça fait commettre des crimes, car ce sont des sujets qui génèrent des idéologies. Le pouvoir aussi peut être à l’origine d’idéologies. On se croit supérieurs, la race élue comme on l’a chez les sionistes ou chez les Wasp, les White Anglo-Saxons Protestants Américains et le Peuple indispensable qui plonge le monde dans l’injustice, le chaos et la désolation depuis plus de 100 ans.

Si on devait éliminer les imbéciles qui brandissent sans discriminer la religion, la politique, l’argent, la soif de pouvoir et les idéologies à la con, on se retrouverait en minorité et on ne serait même pas assez pour une partie de belote.

J’ai pour habitude de répondre par un article à un commentaire qui m’interpelle mais en tant qu’être humain je méprise les primates et je ne parle pas aux cons, ça les éduque comme disait Audiard. Je ne lui ai donc pas fait son article, mais j’ai approuvé temporairement son commentaire. Si je devais gratifier tous les imbéciles d’une réponse circonstanciée, je n’aurais plus une minute à moi.

J’ai préféré raisonner sur les tares humaines qui font régresser vers un état de grand singe décérébré. Ça choque certains ? Sans doute mais c’est tellement vrai et c’est ce qui se met en travers de notre destinée telle qu’elle a été inscrite et doit se réaliser grâce justement à une saine société humaine, structurée et débarrassée au maximum de ses tares acquises. La nôtre se délabre et il serait temps, ou de la jeter aux chiottes ou de la refondre en profondeur. C’est un peu beaucoup pourquoi je sévis avec ce site.

Nous avons tous le choix de fréquenter qui on veut, de répondre à qui on veut, ou de l’ignorer. Notre société le recommande, tout comme le fait le bon sens.

Algarath

2538total visits,3visits today

5 thoughts on “Les Tares Humaines et la Régression Vers l’État de Primate

  1. JP a dit : « Et je réitère ma prédiction : Les êtres humains vont se scinder progressivement en deux groupes, les humains plus accomplis en progression vers l’état avancé que le Créateur a voulu, et les semblants d’humains ramenés à l’état de primates. »
    N’est ce pas en fin de compte la raison d’être de notre condition ici bas ?
    Je vais essayer d’expliquer mon raisonnement.
    Tout ce qui nous entourent est de nature cyclique, le jour, la nuit, les saisons, l’évolution de la nature, etc
    Mon hypothèse est la suivante, notre humanité n’est pas la première et ne sera pas la dernière. Elle a évolué jusqu’à ce que l’on peut contempler actuellement. Notre société actuelle n’a rien à envier à toutes celles déjà passées. La corruption et les passes-droit ont toujours existé. Ce qu’il y a de différent actuellement, c’est notre capacité à pouvoir communiquer. Tout ce « merdier » n’a qu’un but, nous permettre d’ouvrir les yeux sur notre réel nature qui est spirituelle. L’internet nous offre actuellement cette capacité à rencontrer d’autres personnes étant à la même étape de notre parcours. Je ne pense pas que les personnes qui se retrouvent chez JP sont là par hasard. Si elles sont là, et qu’elles y reviennent, c’est qu’elles se posent les vrais questions et se reconnaissent sur ce chemin d’évolution.
    Donc oui, notre humanité va se séparer en deux, une partie continuera son évolution tandis que l’autre reprendra un ticket pour un nouveau tour de manège …

    1. BJR A VOUS
      JP a dit : « Et je réitère ma prédiction : Les êtres humains vont se scinder progressivement en deux groupes, les humains plus accomplis en progression vers l’état avancé que le Créateur a voulu, et les semblants d’humains ramenés à l’état de primates. »

      N’est ce pas en fin de compte la raison d’être de notre condition ici bas ?
      Questions très pertinente
      En fait c l’unique raison de notre passage sr terre

      Tout ce qui nous entourent est de nature cyclique, le jour, la nuit, les saisons, l’évolution de la nature,

      Le bon le méchant le grand le petit le bien le mal la vie la mort on appelle cela la dialectique ou rien ne peu être harmonieux c une illusion de
      croire que l’être humain av son ego puisse vivre en harmonie sr terre en fait toutes les tensions viennent de lui car il lutte chaque
      secondes pour sa survie .

      Mon hypothèse est la suivante, notre humanité n’est pas la première et ne sera pas la dernière.
      OUI Très peu d’hommes sont conscient de cela
      Quand se changement s’effectue le microcosme qui lui est éternel est vide de sa conscience et on redeviens des primates (on fait un tour
      de manège supplémentaire)
      Sinon se pauvre homme mettrait les lois du cosmos en danger (Bombe atomique)

      Elle a évolué jusqu’à ce que l’on peut contempler actuellement.
      Elle a chuté toute cette technologie nous a éloigné et obscurci le retour vers notre véritable origine
      Ce que l’on croit être une évolution et en fait une involution
      Vous pensez que nos enfants vont être plus heureux que nous j’en doute
      Tout ce que l’on croyez bien établi s’écroule comme un château de cartes

      La corruption et les passes-droit ont toujours existé.
      Par essences nous sommes tous corrompu si non nous ne serions pas la

      Je ne pense pas que les personnes qui se retrouvent chez JP sont là par hasard. Si elles sont là, et qu’elles y reviennent, c’est qu’elles se posent les vrais questions et se reconnaissent sur ce chemin d’évolution.
      C les expériences de la vie qui vous interpelle après un nombre certain de vie et de mort on deviens un éphésien après c étapes le chemin
      de retour devient lumineux
      Monsieur JP est sans conteste un éveilleur de conscience
      Personnellement c ma vie qui ma amener a me poser des questions je ne supportez pas la souffrance de l’être humain et puis j’ai compris
      enfin les voiles se sont légèrement déchire si peu pourtant

      Donc oui, notre humanité va se séparer en deux, une partie continuera son évolution tandis que l’autre reprendra un ticket pour un nouveau tour de manège …
      Oui l’humanité va se séparer
      pour cela il va falloir réagir positivement aux influences de l ère ou nous entrons ou nous sommes déjà

      JP dit C’est pareil avec la religion .

      Oui bien sur c la réalité av les religions qui obéissent aux lois de cette nature et vous les connaissez toutes
      Qu’est ce qu’un chemin? Ce n’est pas cheminer vers une projection, mais c’est pénétrer profondément dans la réalité, défaire le temporaire, trouver la vérité du soi originel.
      Nous interrogerons la différence entre l’âme-moi enfermée dans sa conscience égocentrique et l’âme libérée, universelle, ouverte à la vraie réalité ; entre une communauté d’ego et une communauté d’âme.
      L’ego peut-il laisser la place à une nouvelle réalité d’être ? Comment procéder ?
      De quels outils disposons-nous pour ce travail et quelle expérience d’une communauté d’âme pouvons-nous vivre ?

  2. c’est tout a fait ça Jean Paul ! vision que je partage encore, nous sommes obligés de rien !
    le libre arbitre sans nuire a autrui.
    On aura beau être le meilleur des hommes, il y en aura toujours quelques uns qui vous
    nuiront, ce qu’ils pensent leur appartient, c’est pas évident mais celui qui sait
    se tait ou s’éloigne, garder ses vibrations hautes, on ne peut rien faire pour le (les)
    combat intérieur des autres, au risque de tomber dans leurs maux ! notre cœur
    nous le fait savoir et si on le zappe, on tombe malade !!! j’ai encore beaucoup de mal
    a aimer mon ennemi, je n’aurai pas assez d’une vie.
    Je la voit aussi l’humanité se diviser en 2 catégories, la sélection se fait toute seule.
    C’est ma vision, partagée ou pas ! (peu importe)

  3. D’après certains commentateurs de l’évolution humaine il aurait fallu 5 000 ans à l’homme pour penser au propulseur et encore 5000 ans pour arriver à l’arc. Cette thèse donne une idée de l’écart d’évolution entre les groupes humains contemporain. La magie de chasse (la fausse religion ) , le collier en dents d’ours, l’adoration du dominant , l’enseignement du comportement de dominé, resteront le destin d’une immense majorité car comme Laborit le démontre nous sommes les autres . La fabrique de clones marche bien ,la révolution occasionnée par la robotique et le transhumanisme , accentuera l’écart, reléguant la masse à une sous espèce humaine destinée à s’entre tuer ,comme pour le génocide de 14-18 , comme pour les plus atteints pour un match de foot. Comment l’éveillé de base, conscient mais pauvre peut évoluer dans ce contexte ? Il est indispensable de construire son « jardin d’éden  » . La connaissance que jean paul donne fait partie d’un socle élevant la conscience , à condition de mettre son ego de coté , seule la connaissance compte.

  4. Le sauvage est « bon » car il obéit seulement à la loi naturelle.
    Comme le dit Rousseau : « Sa première loi est de veiller à sa propre conservation, ses premiers soins sont ceux qu’il se doit à lui-même ».
    Il n’agit qu’en fonction de ce qui est « bon » pour lui, à savoir assurer sa survie et sa reproduction (la survie de l’espèce). Il le fait dans un embryon de société : la famille, la tribu, le clan, et tous ses actes ne sont guidés que par la protection et la prolongation de cette cellule.

    Les actions du « bon sauvage » ne peuvent donc être jugées qu’en regard du droit naturel et non à l’aune du droit positif (de création humaine), de l’éthique, de la morale (bien-mal) qu’il ignore car ces notions ne naissent qu’avec le contrat social des sociétés humaines évoluées (post néolithique).

    Prenons l’exemple du lion qui tue et dévore la gazelle.
    « Pauvre gazelle, ce lion est barbare ! » Réflexion dégoulinante de sensiblerie que l’on entend souvent.
    En effet, la morale pourrait juger cet acte comme répréhensible puisque le droit positif juge que le faible doit être protégé du fort.
    Mais au regard de la loi naturelle, le fait que le lion mange la gazelle est une bonne chose :
    seuls les meilleurs chasseurs parmi les lions parviennent à chasser et à survivre tandis que les gazelles les plus faibles sont tuées et les plus habiles parviennent à s’échapper.
    La loi naturelle de la survie et de l’évolution des espèces (en l’espèce…celles des gazelles et des lions) est donc servie par cet acte qui nous apparaît, à nous humains, comme cruel et barbare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *